La sophrologie en 7 questions

  Pourquoi faire ?

Vous êtes stressé ? Vous êtes anxieux ? Vous dormez mal ? Vous êtes confronté à une situation difficile ?
La sophrologie peut vous aider à retrouver calme, sérénité, confiance en vous. Elle peut vous aider à vivre de façon plus harmonieuse. Elle ne résout pas tout, mais constitue un outil précieux dans la recherche d’un meilleur équilibre de vie en toute autonomie.

  En quoi consiste-t-elle ?

La sophrologie est une méthode de développement personnel psycho corporelle. Les différentes techniques, très simples, qu’elle va mobiliser vont agir sur votre corps et sur votre mental.
Elle va reposer sur des exercices corporels accessibles à tous, en relation avec la respiration, la décontraction musculaire. Elle fait également appel à l’imagerie mentale ou visualisation. Elle invite à vivre le moment présent, en étant à l’écoute de ses sensations, en allant à la rencontre de soi avec bienveillance. L’accompagnement par le sophrologue est essentiellement verbal et non tactile.

  Quels en sont les principes ?

La sophrologie repose sur deux grands principes :

  • la prise de conscience lors des exercices de nos ressentis, physiques, émotionnels, psychiques;
  • la répétition.

C’est en s’entrainant, en pratiquant régulièrement que notre conscience se « muscle » et s’enrichit des phénomènes positifs apparus durant les séances.

  Quelle complémentarité entre sophrologie et soins médicaux ?

La sophrologie vise à améliorer notre bien-être et notre qualité de vie. Elle ne se substitue pas à des traitements thérapeutiques, parfois indispensables. Elle peut très souvent les compléter et les renforcer efficacement.

  A qui s’adresse-t-elle ?

Elle s’adresse à tous : enfants, adolescents, adultes, seniors, hommes et femmes.

  Comment agit-elle ?

« Toute action positive dirigée vers le corps ou vers le mental, se répercute bénéfiquement sur notre être tout entier ». Alfonso Caycedo, créateur de la sophrologie, neuropsychiatre.

Ce principe d’action positive est clé en sophrologie : il s’agit par exemple de capitaliser sur nos souvenirs positifs, de nous projeter favorablement dans une situation future, de rechercher une attitude positive et bienveillante vis-à-vis de nous-mêmes, de notre schéma corporel, de notre mental.

Il ne s’agit nullement de méthode Coué mais, d’une réalité éclairée par les neurosciences. Notre système nerveux, notre système nerveux central notamment, se nourrit de ce que nous lui fournissons comme ressentis, pensées, émotions. Or, notre cerveau a malheureusement une propension naturelle plus forte à sélectionner et retenir le négatif. La sophrologie va s’employer à compenser cette propension naturelle en apportant du positif à notre cerveau.

  Pourquoi cette approche plus qu’une autre ?

Les méthodes de bien-être et de développement personnel à notre disposition sont nombreuses. Face au malaise croissant des individus pour répondre aux exigences du monde contemporain, leur notoriété ne cesse de progresser. Beaucoup sont dignes d’intérêt, aidantes.
Mais, celle dont je peux témoigner, que j’ai expérimentée avec bonheur est la sophrologie. J’aime sa simplicité, son accessibilité pour tous, son efficacité. Elle constitue ma méthode privilégiée pour une meilleure écologie de soi. C’est celle que j’ai envie de transmettre aujourd’hui sans pour autant nier ou minorer les possibles mérites des autres approches.

© Copyright 2021 - Christine LACOSTE